Notre sponsor

23 août 2011

Grandson II - Champvent II 1-2 (0-2)

-> Champvent a su profiter d’une demi-heure d’excellence pour s’imposer
-> Grandson subit sa première défaite à domicile depuis 478 jours
===================================================

Dimanche 21 août. 10:30
4e ligue, groupe 4

Le FC Champvent l’a fait. Oui, la deux a réussi là où tout le monde avait échoué la saison dernière. Le FC Grandson, impérial à domicile, vrai prophète de ses terres, n’avait pas connu la défaite à domicile depuis l’exercice 2009-2010. Soit 478 jours d’invincibilité, de disette adverse; sa dernière défaite remontant au 23 avril 2010, excusez du peu.

Nul n’est éternellement prophète en son pays, donc. Mais la prophétie n’est jamais bien loin, et si la dernière défaite à domicile de Grandson remonte – c’était face au FC Croy (2-4), le futur promu du groupe cette saison-là – les seuls points que les bocans ont égaré à domicile la saison dernière, c’était au détriment d’un autre promu, le FC Valmont (1-1).

Les fondations d'une saison qui s'annonce palpitante

Le raccourci qui mène directement le FC Champvent vers l’ivresse et la jouissance ultime de la promotion est évidemment ringard, voire risible, surtout après une seule journée de championnat où les absences règnent, les vacanciers bronzent et les automatismes se cherchent. Mais il a le mérite de poser les fondations d’une saison qui s’annonce rutilante, exquise, le rêve chanvannais de se voir jouer le haut du tableau.

Pourtant, sortir du chiendent bocan ne fut pas une tâche aisée, loin s’en faut. D’abord fébriles, peut-être angoissés par la vivacité et les dispositions adverses, les hommes à Kim Castellino ont souffert, concédant la première grosse occasion de la rencontre, cette tête à bout portant qui ne trouvait, étonnamment, pas le cadre du but gardé par l’excellent Bastien Musy (17e).

Dans le football moderne, c’est bien connu, la gestion des temps forts et des temps faibles est un art en soi, une discipline à maîtriser au mieux, ou l’art de concrétiser sa bonne dynamique et de survivre aux instants de souffrance.

Deux buts en dix minutes

Et Champvent a été brillant dans l’exercice. Il a su profiter d’une demi-heure de grandiloquence avant la mi-temps pour crucifier un adversaire qui voyait sa forme physique et son application s’étioler au fil des minutes. Manu Panasci a concrétisé l’aubaine en ouvrant le score d’une merveille de volée (24e), l’ultime geste du puriste, l’enchaînement amorti-frappe idoine, un tir lobé de l’orée des seize mètres qui offrait un premier but d’avance à la deux.

Sans jamais baisser pied ni diluer son emprise sur le match, et suite à un corner obtenu sur une frappe détournée de Loïc Vanetta qui prenait certainement le chemin des filets (35e), Pratheep Ravindran doublait la mise d’un coup de tête plein d’autorité (36e), le service de Manu Virgolin étant carrément parfait dans sa conception.

Un quatuor défensif magnifique

Champvent profitait alors pleinement de son temps fort – Daburon a encore vu sa frappe toucher la barre juste avant la pause (44e) –, inculquant une maîtrise complète sur le match, s’appuyant sur une défense clinquante, solide, un quatuor Poget-M.Glauser-Bardet-Ravindran qui suinte la maîtrise et qui impose une efficacité probante.

Une défense qui a su maintenir son navire à flot, repoussant pêle-mêle les assauts des locaux au cours d’un seconde mi-temps finalement dominée par le FC Grandson.

Un départ idéal pour la deux, une victoire qui n’aura de valeur que si Champvent engrange les trois points samedi prochain à Vaulion.

===========================================


Champvent: Musy; Pratheep Ravindran, M.Glauser, Bardet, Poget; Vanetta, Daburon, Vial, Rufener; Virgolin, Panasci., Sont entrés en jeu: Castellino, Da Costa, Ravussin et Golay.

Buts: 24e Panasci 0-1; 36e Pratheep Ravindran 0-2; 64e Grandson (pen) 1-2

Notes: Terrain des Tuileries, 28 spectateurs au bord du terrain, 62 qui observent depuis la buvette (bravo)... Terrain qui aurait mérité une tonte... Avertissements à Bardet (antijeu), Poget (jeu dur)... Match tweeté en direct... Yann Rufener fête son 18e anniversaire en ce jour de victoire... Joyeux anniversaire mec!... Caisses de bières offertes par Yann Rufener et moi (ensuite je suis parti)... Menu de la buvette: aucune idée, mais ça sentait très bon... L'après-midi, sur cette même pelouse, Grandson a battu La Sallaz (2-1)...

1 commentaire:

Sacha a dit…

Well done boys!

(Désolé, j'ai dû bâcler mon article à la fin).

Beer,
Sacha