Notre sponsor

26 mai 2008

Champvent - Baulmes II 3-2 (1-0)

Samedi 24 mai (19:30)
2ème ligue, groupe 2


It ain’t over till the fat lady sings”. L’expression favorite des commentateurs sportifs américains, arguant que le sort d’un match n’est scellé qu’après le coup de sifflet final, aurait pu être entonnée sans rechigne samedi soir à Champvent.

Menant sereinement – faut-il le préciser – par un 3-0 relaxant, et ce à la 89ème minute encore, le FC Champvent a joué à se faire peur, en encaissant deux buts coup sur coup, dans un final haletant que seul un derby peut fredonner avec magie. Et si Chatton n’était pas intervenu avec brio dans les arrêts de jeu, certainement que Baulmes serait reparti avec un point inespéré en poche. Mais la réaction des visiteurs fut bien trop tardive, et il semblait écrit que Champvent préserverait sa suprématie régionale, puisque déjà vainqueur au match aller à Baulmes (0-1).

Un match bien gére de bout en bout, ou presque.

Jusqu’à cette 89ème minute pourtant, «la une» avait rigoureusement maîtrisé son sujet, ne cédant que quelques bribes d’occasions à une formation baulmérane bien trop imprécise dans les trente derniers mètres. Cette première période fut d’ailleurs un spectacle d’approximations, de mauvaises passes et d’irrégularités techniques, que d’aucuns qualifieront de symptomatique d’une fin de championnat où les organismes semblent fatigués, usés et parfois résignés.

Pourtant, lorsque Champvent s'évertuait à combiner avec application et efficience, l’arrière-garde adverse paraissait mise à mal, voire rudoyée. Et c’est sur l’une de ces incursions posées que Minic put astucieusement talonner l’ouverture de Clément en direction d’un Bencivenga (presque) rétabli de sa blessure à la cheville. Il y’a des occasions que les grands attaquants ne manquent pas ; et Bencivenga, en prototype même du finisseur parfait, ne se fit pas prier : Albino crucifia un portier délaissé par la malheureuse glissade d’un de ses défenseurs. Sans être autrement brillante ni conquérante, «la une» menait au score, et le plus dur semblait fait.

Deux, puis trois zéro, la messe semblait dite.

Le rythme de match, veule et disconvenu, se poursuivit d’ailleurs sans grande ébauche d’énergie, et sans les échange de "bons" procédés veineux d’un derby régional. L’ambiance bon enfant régnant entre les joueurs contrastait de manière choquante avec les duels fratricides d’antan, lorsque ce derby se réglait à grands coups de savate et d’incivilités gratuites. Les tacles hostiles sont depuis, devenus tapes amicales. Et si les puristes regrettent déjà, le football, lui, savoure.

Le 2-0 de Bencivenga, servi sur un plateau par Pereira, et le rush plein de hargne de Bulldozer Hofmann (3-0) enfonceront d’avantage l’orgueil des voisins du pied du Jura. Des joueurs baulmérans aux intentions frivoles, souvent occupés à se vilipender parmi. Après l’estocade de Hofmann, plus rien ou presque ne sera dit avant la fin de match improbable que l’on connaît.

Grâce à ce nouveau succès, le FC Champvent atteint la barre exceptionnelle des 40 points. Un total noble au vu de sa position de néo promu. Même s’ils n’ont plus rien à gagner lors du présent championnat, Tonton et ses joueurs auront à coeur de lutter pour éventuellement titiller la 4ème place du classement. Pour atteindre ce rang inespéré, il faudra livrer une copie parfaite dès mercredi soir (19:00) à Thierrens (3ème, 44 points).

______________________


Champvent: Chatton, Fürst, Rameche (Hofmann, 61ème), Bardet, Siragusa, Reymond, Pereira (Fiorèse, 67ème), Glauser, Clément, Minic, Bencivenga (Poget, 79ème)

Buts: 1-0 Bencivenga (26ème), 2-0 Bencivenga (54ème), 3-0 Hofmann (66ème), 3-1 Baulmes (89ème), 3-2 Castellino (90ème)

Notes: Terrain du Battoir.... 130 spectateurs.... Terrain moyen.... Champvent sans Beso (blessé).... Arbitrage approximatif (je crois que les deux équipes sont d’accord !).... Avertissements à Glauser (jeu dur), Bardet (jeu dur).... Champvent sans Beso (blessé), Beney (sous les drapeaux).... Menu de la buvette : Grillades, pâtes, salade.... Caisse de bière : Magut, merci !.... Douches chaudes.... En soirée: NHL: Pit-Det 4-0, NBA: Bos-Det 94-80.... Bart au Castelao....



Les joueurs prêts au derby!





Hugo Pereira a offert le 2-0 sur un plateau.





Glauser et Siragusa (de g à d, ici avec Bonano) savourent les trois points.

4 commentaires:

David Glauser a dit…

on lui lecherait bien l oreille au Cats!

Cat a dit…

=^.^=

Tu reviens quand ? ^^

Melon a dit…

Fabio,

Et ton casque ?

bart a dit…

GO JOB GUYS!!!!!

WELL DONE!


ate logo