Notre sponsor

11 avr. 2011

Champvent - La Sallaz 3-1 (2-1)

Dimanche 10 avril. 13:30
2e ligue, groupe 2


«Ce match est l’un des tournants de notre saison, faisons en sorte de le négocier au mieux» parole de Jean-Daniel Tharin. Paroles d’un poncif décidé, ragaillardi par l’indécrottable objectif qu’est le sien: faire vaciller le FC Thierrens et le FC Prilly d'un piédestal empirique, celui qui les étrenne, depuis belle lurette, dans les sommets de la hiérarchie d’une deuxième ligue palpitante.

Pour atteindre pareille sommité, pour tenter de se rapprocher des ténors du groupe, il fallait passer par la case La Sallaz sans embûche, sans égarer le moindre point et encore moins une once de confiance. Mais gare aux excès en tous genres, à la condescendance des mauvais, car La Sallaz vivait un second tour de rêve, neuf points acquis en trois matchs, soit la meilleure équipe depuis la reprise avec le FC Thierrens…

Départ canon, comme de coutume

Heureusement, Champvent s’est mué en un spécialiste des débuts de matchs ou l’entreprise règne, la volonté fracassante, où la pression est immédiate. Ce fut déjà le cas face à Concordia ou Granges-Marnand, ce fut une confirmation bienveillante face à La Sallaz, surtout lorsque les chanvannais se ménagèrent bon nombre d’occasions en début de partie, tout en oppressant un adversaire condamné au profil bas.

Et il n’aura fallu que douze minutes à Raphaël Vanotti pour capitaliser l’emprise chanvannaise, sa splendide volée à l’orée des 16 mètres concrétisant une domination totale, de celles qui rassurent et qui ponctionnent les allants adverses.

Si Champvent n’est pas l’équipe qui fascine continuellement par son jeu, la première demi-heure face à La Sallaz fut un récital dans le genre, une mainmise continuelle où dédoublements et débordements furent des actes répétés, dans une dissertation précisément efficace.

Quatre buts magnifiques

Et Albino Bencivenga en profita pour saler l'addition, offrant une marge de manoeuvre pour son équipe en gratifiant l'assistance d'un lob génial, une marque de fabrique à la Bencigol, un grand moment de finesse et de technique qui, en plus de la beauté du geste, eut l’effet du break pour le FC Champvent.

2-0, deux buts magnifiques, deux gestes parfaits et deux buts d'avance. Pour le meilleur? Pas toujours, car la suite fut moins tonitruante, avec des lausannois qui reprirent des couleurs avec le talent qui lui valut ce début de second tour mathématiquement parfait.

La Sallaz profitait d'une baisse de régime locale -- logique, car jouer à ce niveau d'intensité 90 minutes durant relève, actuellement, d'une tâche incongrue -- pour se remettre dans le sens de la marche, une réduction du score astucieuse (36e) qui brisait la série de plus de 340 minutes d'invincibilité pour le portier Olivier Glauser.

Une histoire de penalties

Et La Sallaz ne comptait pas s'en arrêter là. La suite, justement, fut ouverte et indécise, passionnante et entrainante, pour preuve cette période de frénésie entre la 53e et la 58e où Champvent manquait d'abord un penalty (faute de main), avant qu'Olivier Glauser ne sauve un penalty à son tour, deux penalties sanctionnant deux fautes de main similaires, et justifiés, certes involontaires mais répréhensibles.

Dès lors, tant Champvent que La Sallaz devaient composer avec les regrets des occasions manquées pour tenter de refaire surface.

Et c'est Lianel Lauper qui mit tout le monde d'accord d'un enchaînement subtil: récupération défensive pleine d'allant, contrôle parfait, puis demi-volée fracassante des 20 mètres. Une frappe que le gardien ne put qu'accompagner dans son propre filet; le sentiment frustrant d’avoir encaissé trois buts magnifiques, imparables, dont ce dernier geste de Lianel Lauper qui assoma les ardeurs lausannoises.

La suite fut équilibrée, Champvent et La Sallaz se rendant coup pour coup en guise d’occasions dans une partie indécise, animée et complètement plaisante. Mais Champvent tenait sa victoire et ses trois points, de quoi passer ce premier tournant de saison avec mention bien, surtout si l’on se réfère à cette première demi-heure de qualité.

Victoire à la Pyrhus?

Avant de recevoir le FC Thierrens dans 10 jours, le FC Champvent devra s’imposer sur la pelouse d’un FC Bavois qui milite avec la zone rouge, mais qui a suffisamment de talent individuel pour faire plier n’importe quelle équipe du groupe.

Si la tâche s’annonce d’ores et déjà complexe, la une sera encore privée de deux individualités qui font actuellement la force du groupe chanvannais, à savoir Jason Brunet (suspendu) et Steven Bonzon (blessé).

Mais le FC Champvent a des ressources, un contingent étoffé et des joueurs qui ne demandent qu’à étoffer leur temps de jeu. Le match à Bavois sera là pour leur donner raison.

______________________________________________


Champvent: O.Glauser; Siragusa, Bonzon (71e Pipic), Rameche, Schmidli; Brunet, Favre, Clement, Vanotti (75e Rodriguez), Lauper (81e Lauper); Al. Bencivenga.

Buts: 12e Vanotti 1-0; 24e Al.Bencivenga 2-0; 34e La Sallaz 2-1; 61e Lauper

Notes: Terrain du Battoir, 100 spectateurs... Pelouse agréable, légèrement bosselée… Bon arbitrage de M.Gajic qui avertit Brunet (jeu dur)... 54e pénalty manqué de Champvent, 58e pénalty repoussé par Olivier Glauser… Score du match aller: La Sallaz – Champvent 1-4... Champvent sans Beso (blessé), N.Glauser (blessé), Miranda (armée)... Menu de la buvette Chez Colette: saucisses de veau et Schublig... Présence de l'adversaire à la buvette: très bien, merci... Propreté du vestiaire adverse: bien, merci... Caisse de bières offerte par: Lupin et d’autres, merci!... Match twitté en direct... Match twitté en direct, comme toujours... Photos de Bart...


Un corner qui ne donnera rien face à la défense de zone de La Sallaz


Cette action se terminera par une frappe de Albino Bencivenga, détournée par le portier


Adriano Bencivenga, toujours dans l'élégance, sauve la touche


Champvent a su créer du jeu


Le gardien de La Sallaz a le numéro 11 (ça vaut la peine de le signaler, non?)

2 commentaires:

Bart a dit…

A noter les deux assists de Fabioooo SI-RA-GU-SA!, sur les deux premiers buts.

Sacha a dit…

Oui, Bart, et je crois bien que c'était le 150e but d'Albigol au FC Champvent...!

Quelle classe.