Notre sponsor

31 août 2009

Champvent - La Sarraz 1-1 (0-0)

Samedi 29 août, 19:00
2e ligue, groupe 2

Ce groupe de 2e ligue étant composé de 13 équipes seulement, Champvent avait été dispensé, bon gré mal gré, de la première ronde la semaine dernière. Et comme cadeau de bienvenue en championnat, le FC avait l’insidieuse besogne d’accueillir l’ogre du groupe, le favori à la consécration finale: le puissant FC La Sarraz.

Et ce FC La Sarraz-là se déplaçait en confiance totale, adoubé d’une sereine tranquillité, transcrite par cet impressionnant set tennistique (6-1) infligé la semaine dernière au solide Stade Payerne. Une performance royale, pour une entame de saison parfaite et carrément fidèle aux ambitions annoncées.

Bonjour la confiance

Le FC Champvent savait donc que pour se sortir des griffes sarrazines, il fallait se décupler d’une énorme prestation, et laisser les quelques doutes rédhibitoires aux vestiaires. Aussi, Champvent avait beaucoup à perdre, notamment le risque latent de se voir décroché, de devoir déjà courir après un déficit de points vis à vis des ténors du groupe…

Mais une équipe avertie en vaut deux. Champvent l’a démontré, mettant d’emblée une pression constante sur un adversaire qui n’a que rarement trouvé la faille dans une défense d’une robustesse trépidante. Le quatuor défensif Bonzon-Bardet-Beso-Lauper a été irréprochable de sérénité, s’imposant dans la grande majorité des duels, reléguant Olivier Glauser au chômage partiel. Le FC Champvent n’a pour ainsi écrire quasiment rien concédé – si ce n’est quelques bribes d’espaces – à l’une des toutes meilleures attaques de la région. Une chose est sûre, le FCC possède une défense intelligente et solide, capable d’annihiler les meilleurs spécialistes. De bon augure.

Deux grosses occasions à zéro

Durant la première partie du match, le jeu est resté engoncé dans les lignes médianes, une zone gérée par des joueurs aux velléités offensivement prudentes. Ca suintait la méfiance.

Quant aux occasions de but, elles sont restées rares mais clairement chanvannaises, avec ce face-à-face manqué d’Albino Bencivenga, et le coup de canon de Beso, que seule une latte rabat-joie à su anéantir.

Après ces deux occasions stériles, il était écrit que la troisième tentative serait couronnée de succès, concrétisant les bonnes dispositions d'un FC Champvent plaisant. Peu après l’intervalle, c’est le roi Bencivenga, idéalement servi par son compère Vanotti, qui s’en allait ouvrir le score pour le FC Champvent. Vanotti-Bencivenga. Bencivenga-Vanotti. Une connexion parfaite. Une connexion redoutable d’efficacité qui s’annonce, par ailleurs, diabolique cette saison.

Les hommes à Jean-Daniel Tharin se sont ensuite attelés à la gestion de cet avantage si durement acquis, redoublant d’efforts pour limiter un adversaire à de lointains espoirs. Bien lui en a pris, jusqu’à ce maudit centre – si anodin soit-il – qui vint heurter le bras de l’excellente recrue Lianel Lauper, pourtant esseulé dans la surface. La sanction ultime vint heurter le moral du FC Champvent de plein fouet. Le danger semblait si lointain, si vague, que les joueurs se voyaient immunisés contre tout mauvais sort. Berthaux se chargea de la transformation, sans complexe, sans état d’âme, renvoyant le FC Champvent à ses possibles tergiversations de la saison dernière.

Deux points de perdus?

La méfiance regagna les rangs, et la fin de match fut soldée au rythme d’intenses duels, souvent corrects, parfois excessifs, pour offrir un bon point au FC La Sarraz; mais également pour injecter une dose de frustration au FC Champvent, qui a clairement égaré deux points au passage…

Pourtant, Champvent doit bâtir son avenir sur cette magnifique performance, se basant sur une discipline de fer et un élan de solidarité rarement vus. Champvent devra indubitablement se calquer sur cette performance samedi prochain (19:00) s’il entend véritablement lancer sa saison face au FC Bosna Yverdon.

FC Champvent on Facebook





___________________________________________


Champvent: O.Glauser; Bonzon, Bardet, Beso, Lauper; Munoz, Clément (24e Balla-Zambo), Ad. Bencivenga (79e Sauge), Minic; Al. Bencivenga, Vanotti

A disposition: Patera, Siragusa, Hofmann

Buts: 52e Al. Bencivenga 1-0; 69e Berthaux 1-1 (penalty)

Notes: Terrain du Battoir…. Excellente pelouse…. Temps frais mais agréable…. 170 spectateurs…. Champvent sans N.Glauser (suspendu), Fiorèse (pas qualifié), Ramèche (blessé) et Yayla (vacances)…. Avertissements à Vanotti, Bonzon (jeu dur), Balla-Zambo (jeu dur)…. Sortie sur blessure de Clément (mollet)…. Menu de la buvette: grillades (magnifique)…. Présence de l’adversaire à la buvette: très bonne, comme d’habitude avec le FC La Sarraz, merci à eux…. Caisse de bière offerte par Ch. Leuenberger, merci à lui…. Propreté du vestiaire adverse: pas vu, la porte était verrouillée…. Planetefoot parle d'un excellent résultat ici.... Merci à Bart le photographe....



Steven Bonzon, excellent dans son poste de latéral.


La puissance et la vivacité de Raphaël Vanotti auront beaucoup pesé sur la défense de La Sarraz


Vanotti encore, à quelques centimètres du 2-1...

2 commentaires:

Monkey a dit…

Maradona a frappé ! :(

David a dit…

un hold up, vous méritiez mieux, dommage.

Dave