Notre sponsor

13 oct. 2008

FC Nord Gros de Vaud - Champvent II 1-2 (1-1)

Dimanche 12 octobre (14h30)
4ème ligue, groupe 3




S’il existe des matchs où entraîneurs et joueurs savent unir leur discours d’avant match, le moment d’affronter le dernier du classement s’y apparente pleinement. Souvent assimilé à une bête blessée, le cancre du championnat peut faire office de sous-fifre jobard ou d’adversaire indigne de son rang au vue de ses qualités intrinsèques.

Dimanche, Champvent II aura affronté un adversaire appartenant clairement à la seconde catégorie, ne matant qu’in extremis un FC Nord Gros de Vaud plus malchanceux que maladroit.

Ouvrir le score, pour enfoncer un adversaire en proie au doute.

D’évidence, marquer rapidement s’assimilait à un plan de combat audacieux, dans le but spontané d’étouffer toute velléité débordante d’un adversaire en mal de confiance. Mission accomplie peu après le quart d’heure, lorsque Golay reprit victorieusement un centre de Vanotti, qui avait lui-même été idéalement lancé par Capitaine Aebischer. Un coup de massue pour des locaux qui encaissaient, du coup, un 25e but en à peine plus de six matchs. Suffisant pour anéantir tout esprit de révolte? Pas vraiment.

«Notre incapacité à tuer le match m'irrite. Nous obtenons beaucoup d’occasions pour faire le break, sans concrétiser nos chances. Du coup, nous tremblons jusqu’au bout.» s’esclaffe Gil Thévanaz, en entraîneur satisfait, mais réfractaire des occasions manqueés de passer à un 3-1 plus relaxant. Et indubitablement, à force de galvauder, on s’expose. Dopés par une égalisation pleine de puissance, les joueurs locaux (FC Nord Gros de Vaud est issu de la fusion de Pailly, Vuarrens et Penthéréaz) retrouvent une vitalité jusqu’alors enfouie dans les tréfonds d’un audace muet.

Tenir le score, malgré la pression.

Cette volonté de bien faire se dégagera rapidement en échauffourées tangentes, verbalisée par un «on va casser du joueur de la première» émanant d’un adversaire survolté, furieux de voir des joueurs de Champvent I fouler la pelouse. (ndlr: Pour information, trois joueurs de la première étaient présents : le gardien Olivier Glauser car Luca Pisu est en vacances, Bruno Reymond qui revient de blessure, et Raphaël Vanotti qui n’a que deux matchs officiels dans les jambes depuis la reprise). Mais entre paroles et actes, il y’a un fossé, et un arbitre. Cet arbitre aura d’ailleurs dirigé la partie de main de maître, s’érigeant en véritable exemple d’arbitrage : intransigeant et communicatif, partial et mesuré. La classe.

Malgré quelques occasions ratées, avec quelques frayeurs en contre partie, Champvent II s’impose sur le fil pour empocher trois nouveaux points. Une opération comptable qui permet au FCCII de s’éloigner sereinement de la fameuse barre (neuf points d’avance), pour revenir à trois petits points de la seconde place.

Prochaine échéance, samedi prochain (19h), pour la réception du FC Essertines (5e, 12points).
____________________________

Champvent: Glauser, D’Onfrio (27ème, Pfander, 74ème, Morier), Notz, Jaquemet (89ème, Massonnet), Jenny, Reymond, Daburon, Aebischer, Ravussin, Golay (67ème, Simonin), Vanotti

Buts: 0-1 Golay (16ème), 1-1 FCNGdV (36ème), 1-2 Reymond (65ème)

Notes: Terrain communal de Vuarrens.... Bonne pelouse.... Temps très agréable.... 50 spectateurs.... Excellent arbitrage !.... Sortie sur blessure de d'Onfrio, puis de Jaquemet.... Menu de la buvette : Kronenbourg.... Blog du FC Nord Gros de Vaud : http://fcngdv.unblog.fr/.... Champvent sans J.Ravussin, Tanner, Pisu, etc, etc....




Cédric Pfander savoure la victoire à sa manière...




Jaquemet à terre (5), il sortira sur blessure. Ou sur simulation?




Aebischer et Notz sont à crédités d'un bon match.




La défense du FC a bien tenu le coup, malgré le talent indéniable du (grand) numéro 9 adverse (ici à gauche).





Yéyé et son maillot qu'il n'aime pas.

1 commentaire:

David Glauser a dit…

je trouve très bien que des joueurs de la une donnent un coup de main à la deux.

on avait l'impression jusqu'à présent qu'il n'y avait aucun lien entre les deux équipes, que la ligue les séparant les divisait en deux castes indignes l'une de l'autre.

tant mieux donc. et si cela peut aider la deux à reprendre confiance, re-tant mieux!

youplaboom