Notre sponsor

1 sept. 2008

Thierrens-Champvent 2-2 (0-0)

Samedi 30 août (19h)
2ème ligue, groupe 2


Dans le football, c’est connu, un match se gagne ou se perd sur des petits détails. Des petits rien qui, à force d’insistance, peuvent propulser positivement ou non un club dans la hiérarchie d’un classement. L’adage est d’autant plus parlant lorsque les forces en présence sont homogènes – à l’instar de ce Thierrens-Champvent si électrique.

Au marais du FCT, l’accumulation de petits riens s’est rapidement mutée en grandes conséquences comptables: l’unique mésentente défensive, ce petit hors-jeu sifflé à tort, cet altruisme passif et ces inattentions comportementales auront privés l’une des équipes de la totalité des trois points.

Une seconde période d'une grande intensité

Si les chanvannais peuvent se mordre les doigts d’avoir, encore une fois, galvaudé subrepticement leur avantage au score face au FC Thierrens, son adversaire aura des remords autrement plus pesants : à 2-1, les protégés à Jean-Benoît Schupbach ont manqué quelques opportunités nettes d’asséner un K.O. irrévocable. Les guerriers fonceurs du FCT ont parfois fait preuve de maladresse finale. Et quand, enfin, une faille semblait ouverte, c’était sans compter sur le sauvetage défensif miraculeux du fantas(ti)que Sébastien Bardet.

Avant une seconde période diablement intense, où les ardeurs prenaient rapidement des proportions de derbies fratricides, le FC Champvent avait géré sa première mi-temps avec sérénité, s’octroyant plusieurs chaudes alertes devant le but de Thierrens. Seule embûche, les automatismes offensifs semblaient encore peu rôdés, et la dernière passe ou l’ultime geste manquait de cohésion entre les protagonistes du jeu offensif. Et ce, jusqu’à la 56ème minute, où l’ouverture de Clément pour un Bencivenga des grands soirs gomma des imperfections démontrées. Champvent ouvrait le score au terrain des Marais, et semblait avoir fait un grand pas en direction de la victoire.

Du talent à revendre

Mais seulement voilà, le FC Thierrens a des ressources, dont un véritable bélier nommé Bellizzi. Ce joueur athlétique, puissant à souhait, formidable de robustesse, dynamita la défense chanvannais à lui tout seul, offrant des boulevards à ses coéquipiers. Résultat immédiat : un but, et une passe décisive pour ce joueur... entré à la pause ! Le héros Bellizzi allait cependant, en l’espace de quelques minutes, passer d’un statut de héros, à celui de paria, son crachat sur Ricardo lui valant une expulsion évitable. Amputée de son principal animateur offensif, la formation du Jorat allait revoir ses ambitions à la baisse, toute dévouée à tenter de conserver son acquis.

Ce petit coup de rouge du destin sonna comme une véritable aubaine pour le FC Champvent. Corrolaire, Albigol Bencigol – idéalement servi par l’autre mouton noir du match d’Orbe, Bruno Reymond – ramenait les deux équipes à égalité. Pas forcément mérité pour l’équipe à Jean-Daniel Tharin, mais ce premier point engrangé paraît comme une juste récompense des efforts fournis par la première équipe du FCC lors des deux premières journées.

Champvent a énormément souffert lors de ses deux déplacements initiaux. Une victoire ce mardi soir (20h00 à Champvent) lancerait définitivement les chanvannais dans le bain.

______________________________________________________


Champvent: Glauser, Siragusa, Bardet, Rameche, Bonzon (66ème, Hofmann), Ebangué, Reymond, Yayla (63ème, Ricardo), Clément (cap), Beso (70ème, Besar), Bencivenga

A disposition: Fürst, Bryan Joubert, Minic

Buts : 0-1 Bencivenga (56ème), 1-1 Bellizzi (62ème), 2-1 Thierrens (65ème), 2-2 Bencivenga (84ème)

Notes: Terrain du Marais, Thierrens.... 180 spectateurs.... Bon arbitrage central.... Avertissements à Ricardo, Ebangué, Bonzon, Beso, Bardet, Besar.... Expulsion : Besar (87ème).... Temps idéale, pelouse parfaite.... Expulsion côté FCT pour Bellizzi.... Bières chaudes..... Douches chaudes.... Champvent sans Glauser (vacances), Castellino (privé), Chatton (privé).... Merci à Florence la photographe....




Albino ouvre son compteur but, avec un doublé face à Thierrens.



La défense du FCC, Rameche, Siragusa, Bonzon, Bardet aura vécu quelques moments difficiles.



Le coup d'envoi, à 19h00


Champvent-Thierrens 1-0
Champvent avait ouvert le score, mais sera rapidement repris.

4 commentaires:

David Glauser a dit…

아이구!

David Glauser a dit…

article très bien écrit à part ça, mes compliments Maître Clément.

Sacha a dit…

Merci Dave, ça fait plaisir!

Sinon, tu rentres bientôt trouver Alexandra?

A+
Biz,
Sacha

David Glauser a dit…

Salut Sach!

ouaip! serait de passage tout fin octobre prochain! et j'espère pouvoir voir un match ou deux!

à plus,

Dave