Notre sponsor

2 avr. 2008

Champvent - Epalinges 3-0 (1-0)

Mardi, 1er avril 2008 - 20h00
2ème ligue, groupe 2


Champvent avait à coeur de se racheter. Hormis la défaite initiale face à Concordia (1-2) en guise d’ouverture officielle à son année 2008, les chanvannais semblaient émoussés, et accablés par une série perfides de résultats amicaux. Regonfler le capital mental paraissait indispensable, voire prioritaire, mais surtout, les joueurs savaient que sans les trois points, le club s’embourberait dans le ventre mou du classement. Une position hiérarchique que personne ne considère avec à propos.

En face, se dressant en véritable trouble-fête, s’érigeait une jeune équipe lausannoise, en la formation d’Epalinges. Sujette à de grands remaniements depuis sa descente de 2ème ligue inter lors du dernier exercice, les visiteurs du jour affichaient des résultats en dents de scie. Souvent étriqués, parfois surprenants (1-1 face à Team-Vaud notamment), les résultats d’Epalinges inspiraient la méfiance. Une méfiance d’autant plus tangible que les visiteurs, n'ayant rien à perdre, se satisferait indéniablement du moindre point glané sur le terrain du Président Meylan.

Bonne entrée en matière

Comme pour se prouver une supériorité manifeste, Champvent prit son adversaire à la gorge, l’obligeant à procéder par de longs ballons oisifs. Autant de tentatives d’approches désemparées, que Rameche, Bardet et Beso – les garants de l’imperméabilité du lieu – cueillaient comme de véritables fruits mûrs.

Offensivement, le danger guettait le but palindzard, et la première véritable escarmouche vint, ô surprise, par l’intermédiaire du buteur local Albino Bencivenga. Bien servi par Clément, l’ancien attaquant de Bellinzone vit son envoi repoussé par le véloce portier adverse. Si l’avantage de ce premier duel tourna à l’avantage du gardien, la tendance de ce face-à-face allait, petit à petit, s’inverser.

Carrément acculé, Epalinges semblait souffrir d’un déficit physique ostensible, caractérisé par une infériorité flagrante dans les duels de récupération. Sa défense résistait, regimbait et repoussait – tant bien que mal – les offensives chanvannaises. Mais d’évidence, Epalinges, ne paraissait, mardi soir en tout cas, pas suffisamment armé pour contrecarrer les plans du FC Champvent. Finalement, la délivrance vint suite à une habile déviation de Yayla, que «Bencigol» transforma, en remportant ce second face-à-face avec le dernier rempart adverse. 1-0, le plus dur semblait fait pour le FCC.

Confirmer l'embellie

Mieux, «la une» maintenait la pression, et son emprise unilatérale sur le jeu, recherchant impérativement à réussir ce fameux break – qui atténuerait définitivement tout esprit de révolte adverse. Et ce qui devait arriver arriva : idéalement servi par le génial Munos, Bencivenga – encore lui – parvenait à doubler la mise, et par la même occasion, à sceller l’issue de la rencontre.

Par la suite, Champvent se contenta de gérer son acquis, en maintenant un adversaire décontenancé loin de sa cage. Et il était écrit que cette soirée serait placée sous le signe des premières, puisque le gardien Beney réussissait le premier «clean sheet» de sa carrière chanvannaise, alors que Fabio Siragusa ouvrait son compteur but pour le FCC - sur son premier ballon du match!

Malgré quelques errances techniques, le FC Champvent s'est rassuré en dominant un adversaire fébrile, qui devra incontestablement élever son niveau de jeu, s'il entend ne pas passer un second tour compliqué. Autres faits notables, l'excellente prestation, pleine de bonne humeur, du trio arbitral; ainsi que le formidable état d'esprit dans lequel s'est déroulé cette partie.

Aux chanvannais de confirmer l'embellie dimanche prochain, lors d'un périlleux déplacement du côté du Puisoir urbigène, pour un derby aux allures de véritable chasse au podium.

_____________________

Champvent: Beney, Beso, Bardet, Rameche, Munos, Reymond, Clément (Fiorèse, 76ème), Pereira, Glauser (Siragusa, 79ème), Bencivenga, Yayla (Hofmann, 66ème)

Entraîneurs: Tharin, Notz, Duvoisin

Buts: 1-0 Bencivenga (16ème), 2-0 Bencivenga (53ème), 3-0 Siragusa (80ème)

Notes: Terrain du Battoir.... 50 spectateurs.... Temps agréable, puis frais.... Pelouse bosselée, conditions difficiles.... Absence de Fürst, Vial (blessés), Minic (non qualifié).... Avertissement à Pereira (anti-jeu).... Menu de la buvette : sandwich + gâteaux.... Premier but pour le FC Champvent de Fabio Siragusa.... Présence de Bart le photographe (merci)



Le portier Beney a passé une soirée plutôt tranquille.



Des chanvannais heureux!



Bruno Reymond (à droite) a retrouvé sa place de titulaire, après avoir purgé sa suspension.



Les joueurs au sortir d'une victoire encourageante.

9 commentaires:

La Grrrrrande Berta a dit…

Quel beau mec ce Bart !!!

Par contre, je ne le pensais pas si facile...

bart a dit…

@ berta :
c'est quoi tes mensurations??

la grrrrrande berta a dit…

il y a de quoi amuser tes petites mimines...

Demande à Bod ce qu'il en pense...

bart a dit…

SERGE! Racontes-nous!!!!!!!

Bod a dit…

Bart je veux bien raconter mais pas ici, il y a de jeunes oreilles...

Grrrrande berta, juste pour savoir un peu plus vu que ton petit nom ne me dit rien (désolé) donne nous un indice, juste pour que je puisse donner à Bart 2-3 chiffres sur tes mensurations...

A+

bart a dit…

@ Bodminton :
alors, ... .... y a 2 OU 3 chiffres ?!????

le tesiticule gauche à Bod a dit…

Bo@d*l, elle a tout pris chez moi...

le testicule droite à Bod a dit…

... ouais, ben moi j'vais exploser bientot!

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA...

...
......

TsunaSerge a dit…

!!! ATTENTION !!!
TsunaBod annoncé!

Ca commence sur Y-Parc...