Notre sponsor

1 oct. 2007

Champvent – Veyron/Venoge 2-1 (2-1)

Vendredi 28 septembre 2007
4ème ligue, groupe 4

Un Champvent qui joue à se faire peur

Ouf! Le coup de sifflet final a sonné comme une véritable délivrance. Handicapé par plusieurs absences de choix (Aebischer, Notz, Jaquemet), c’est un Champvent complètement remanié qui s’est finalement imposé par le plus petit des écarts face au pénultième du groupe. Mais ce succès acquis au forceps, fut d'une complexité extrême.

Pourtant, après qu’Anthony Golay eut doublé la mise moins de 15 minutes après le coup d’envoi de ce match avancé de la 6ème ronde, on imaginait mal comment les visiteurs du Pied du Jura pourraient inverser la tendance et altérer l’issue de la rencontre.







David Grandjean et Gil Thévenaz: pensifs...







Un visiteur amorphe

Les visiteurs connurent une entame de match carrément catastrophique, cédant aux chanvannais pas moins d’une demi-douzaine d’occasions nettes. Cette domination – matérialisée par deux superbes buts de Ravussin et de Golay – laissait entrevoir une soirée tranquille pour Champvent. Il n’en sera rien.

Dans le football, tout peut aller très vite, tout amoureux du ballon rond le sait. D’ailleurs, n’est-ce pas ce qui fait le charme incontournable de ce sport ? Le scénario du match de vendredi n’aura pas échappé à la règle.

"La deux" a en effet galvaudé quelques bonnes occasions d’inscrire ce fameux troisième but, synonyme de break irréversible, qui aurait certainement plombé le moral de l’adversité, et du même coup le sort final du match.





Marc Chautems (à gauche) a été l'un des hommes du match. Matthieu Glauser - lui - est toujours blessé





Seulement, ce 3-0 si proche se transforma presque fatalement en un 2-1 tracassier et mesquin, toujours délicat à gérer. Sur l’une des ses premières incursions, la formation de Veyron-Venoge (qui est une fusion des anciens clubs de l’Isle et de La Chaux) trouva effectivement l’ouverture, et se relança complètement dans la partie.

Se relancer peut même sonner comme un euphémisme, tant les visiteurs domineront la dernière heure du match. Une domination qui est – heureusement – simplement restée territoriale, et totalement stérile.

Une formation complètement chamboulée

Les joueurs chanvannais ont rencontré toutes les peines du monde à conserver ce maigre avantage. Mais à leur décharge, plusieurs motifs notoires peuvent expliquer les difficultés rencontrées.

D’abord, au niveau de la composition : seuls Jean-François Thévenaz, et l’inamovible Yann Tanner évoluaient au même poste que lors de la rencontre de la semaine précédente face à Rances. Impossible donc de miser sur la continuité.






Le seul groupe de spectateurs présent en début de match. Courageux!






Un chamboulement d’effectif quasi complet, justifié par ces nombreuses absences. Des absences qui obligèrent le staff à reculer toute la colonne vertébrale d’un cran. Le repositionnement d’un Florian Magnin blessé, évoluant à 60% des ses possibilités, qui s’était vu attribué le rôle de libéro, palliant ainsi à l’absence d’Yvan Notz, en est la meilleure illustration.

Autre désagrément : Greg Clot dut quitter ses partenaires à la pause pour des motifs professionnels. Afin de combler ce manque, c’est un Marc Chautems exemplaire et héroïque qui endossa magnifiquement le rôle ingrat de gardien remplaçant. Une tâche que le guitariste de Fhobi assuma avec brio, effectuant une parade déterminante en fin toute fin de partie.

Ce nouvel exemple n’est qu’un aperçu des tribulations qu’ont du affronter le duo Grandjean/Thévenaz au moment d’annoncer la composition d’équipe du jour.

Protéger son acquis

Malgré ce remaniement forcé, on peut tirer un véritable coup de chapeau au groupe complet, qui a su faire preuve de sacrifice, de coeur et d’abnégation pour engranger sa troisième victoire en six matchs.

Si Champvent a subi la domination de son adversaire, il n’a quasiment jamais été mis en danger réel. Les meilleures occasions sont même à mettre au crédit du FCC, qui s’est contenté de se recroqueviller, et de gérer son maigre avance.

A noter l’excellent état d’esprit de Veyron-Venoge, qui a continuellement essayé de jouer au foot, malgré des conditions météorologiques extrêmement difficiles.






Tanner, Ravussin, Geretti et Golay (de g. à d.) après un succès étriqué






Avec ce succès, la deux pointe désormais au cinquième rang, à seulement deux petits points de la seconde place. Une performance de choix, tout en sachant qu’au quart du championnat, « la deux » a déjà autant de points que lors de la saison précédente...

La semaine prochaine, Champvent s’en ira affronter la réserve du FC Grandson. Ce match pourrait s’apparenter à celui de vendredi, puisque le retour des absents n’est malheureusement pas à l’ordre du jour...

___________________________

Champvent: Clot (Chautems 46ème), Thévenaz, Tanner, Magnin, Pfander, Ravussin, Geretti, Rodriguez, Daburon, Golay, Massonnet (Roman 46ème)

Buts: 1-0 Ravussin (4ème), 2-0 Golay (13ème), 2-1 Venoge (31ème)

Notes: Terrain du Battoir.... Temps exécrable : pluie, vent, boue, fraîcheur hivernale.... 8 spectateurs courageux au coup d’envoi, 21 en cours de match.... Absences de Aebischer (mariage), Notz (blessure), Glauser (blessure), Jeanneret.... Aucun avertissement de part et d’autre.... Changement de gardien à la mi-temps.... Menu de la buvette : gratin de pâtes....










Laurent Geretti s'est beaucoup dépensé vendredi soir

9 commentaires:

gil coach de la 2 a dit…

il manquait du monde au stade du FCC, je pense que les joueurs méritent d'être encouragé par la venue de supporter "un peu plus nombreux" que vendredi. Merci au 8 personnes présentent pour le match.

Félicitation aux joueurs, qui se sont bien battu, avec en plus, cette équipe new look. Bravo à vous tous.

Marco #12 a dit…

Merci Sach' pour l'article et le lien pour le site de FHOBI.

socrates a dit…

Hello sach'

Deux petites précisions, Burette est le 3ème à avoir joué à la même place que contre Rances (en 6) et David Romane a reçu un carton jaune.

Bravo à tout le monde pour ces 3 points!

Sacha a dit…

Golay,

Merci pour les précisions. Désolé, j'ai un peu de peine des fois...

Gil,

Je suis 100% d'accord avec toi. Cette belle deux mérite plus de soutien. Mais pour vendredi soir, la conditions sibériennes en ont certainement refroidi plus d'un! Ce qui est totalement compréhensible car franchement, c'était à la limite du supportable!

A+
Sach'

bart a dit…

Gil, étant donné que scorelife ne veut pas faire de panneau publicitaire, la société pourrait offrir des maooonstres vestes + bonnets + gants d'hiver aux supporters présents!

Bonne idée non?

gil coach de la 2 a dit…

BART : tu dois tjrs avoir le numéro de tél de Zogib A. je te laisse le soin de l'appeler et tu verras si il est d'accord.

SACHA : je suis d'accord qu'il faisait plus que froid, avec deux ou trois couche, c'est supportable :-)

Je vous donne RDV dimanche 07.10.07 à 10h30 à Grandson....merci d'avance

Monkey a dit…

Gil,

Je préfère regarder le rugby que me geler les couilles au terrain !

gil coach de la 2 a dit…

BARDET : t as gueule

Jon a dit…

Bardet t'est pas du comite?