Notre sponsor

30 oct. 2006

Champvent - Ependes 2-1 (0-1)



26.10.2006 - Championnat de 3ème ligue, 12ème journée
Champvent - Ependes 2-1 (0-1)

Champvent peine mais s'impose. Incroyablement dominateurs, les chanvannais s'en sortent à l'arrché grâce à deux buts inscrits en fin de partie - doublé inscrit sur balles arrêtées.

Mathématiquement, ce match avancé revêtait d'une importance capitale. En cas de victoire, Champvent aurait pris 8 points d'avance sur Assens (avec un match joué en plus), et 11 points d'avance sur son grand rival du FC Gland (avec deux matchs joués en plus).


David Fürst et Sébastien Bardet savourent la victoire, mais qu'elle fut longue à se dessiner!

Un FC Ependes en mode défensif

Inutile d'être un grand spécialiste du football pour comprendre que les Grenouilles s'étaient déplacés à Champvent afin de tenter d'y arracher un point. Amassés devant leur portier, les défenseurs d'Ependes s'adonnèrent à repousser - tant bien que mal - toutes les offensives chanvannaises. Les consignes étaient simples, il fallait maintenir le ballon le plus loin possible de son but. Offensivement, un seul attaquant était aligné et ses seules offrandes vinrent des déviations de la tête d'Olivier Gaillard.

Tactique payante

Après plusieurs occasions galvaudées durant le premier quart d'heure par les chanvannais, le scénario catastrophe se produisit. Les visiteurs d'Ependes trouvèrent la faille sur leur seule et unique occasion de la partie. Un classique.

La course poursuite était engagée.

L'attitude défensive d'Ependes en début de match était ostensible, mais les 70 dernières minutes qui suivirent le but seront carrément surréalistes. Les consignes déjà défensives d'Ependes se muèrent et se transformèrent en une défense à 11. Objectif: dégager le ballon au plus loin et maintenir ce but d'avance!


Florian Magnin (à droite) a retrouvé une place de titulaire jeudi soir. Auteur d'un très bon match, il a dû sortir sur crampes...


"Passer par le côtés". Tel fut la consigne désignée par Jean-Daniel Tharin. Il fallait surtout accélérer le jeu pour tenter d'épuiser, de faire bouger le bloc défensif des Grenouilles. Pas évident d'autant que Champvent se montra souvent mal inspiré et fort maladroit dans le dernier geste.

A chaque seconde écoulée et à chaque offensive repoussée, les velléités défensives des Grenouilles se trouvèrent accrues. Dans l'autre camp, chaque seconde qui passait, chaque opportunité mal négociée et chaque occasion manquée ne firent qu'amplifier le sentiment de frustration des protégés de Jean-Daniel Tharin. A tel point que les joueurs se demandaient bien comment ils allaient parvenir à faire sauter le verrou d'Ependes.

Plus le temps passait, plus la pression locale s'accuentua. Au fil du match, la formation d'Ependes fut repoussée dans ses derniers retranchements et le bloc des 4 défenseurs centraux se trouva embourbé et acculé dans ses 16 mètres.


Alexis Chatton n'a pas eu énormément de travail jeudi soir. Mais sa présence dans les buts est toujours rassurante.


Les supporters et le staff n'y croyaient plus vraiment, d'autant qu'au compteur des statistiques, "la une" avait déjà frappé stérilement une vingtaine de fois au but. Ajoutez à ceci une bonne douzaine de corners et tous les ingérdients sont réunis pour se dire: "ça ne rentrera pas ce soir"!

Au fil des minutes, le doute commençait donc sérieusement à s'installer...

Le sénario de la rencontre était carrément incroyable. La seconde période en particulier, où la partie se résumait à une véritable partie d'attaque-défense. Insouciants de créer du jeu et incapables de garder le ballon, Ependes se contenta de dégager le peu de ballons qui échouèrent en sa possession. Alexis Chatton passera d'ailleurs une seconde période stressante, ne touchant que 2 ballons... des pieds!


Comme souvent, le salut vint des balles arrêtées.

Dans le football moderne - on le sait - la bonne gestion des balles arrêtées est souvent décisive. Déjà victorieux sur coup-franc face à Gland, "la une" allait à nouveau trouver son salut par les situations spéciales.

C'est sur un de ses énièmes corners que Champvent trouva la faille. Egalisation évidemment méritée mais qui ne satisfit pas entièrement les chanvannais - qui se devaient d'empocher les trois points. Quelques minutes plus tard, rebelotte. Même corner botté par Vanotti, même coup de tête, et buteur identique en la personne du latéral gauche Nicolas Glauser.


GD - alias Nicolas Glauser - a inscrit les deux buts chanvannais jeudi soir.


C'était 2 à 1 et le match était plié. Abattus mentalement, les Grenouilles ne se relèveront jamais de ce coup d'assomoir. On sera ensuite beaucoup plus proche du 3-1 que d'une quelconque égalisation.

Dommage que "la une" n'ait pas réussi à ouvrir le score. Car si Ependes avait dû se découvrir, on aurait probablement assisté à un succès beaucoup plus aisé de Champvent.

Grâce à ce succès, notre équipe fanion est assurée d'obtenir le titre honorifique de champion d'automne. Evidemment, ce titre purement latent ne suffit pas et il faudra s'accrocher pour maintenir cette avance sur le FC Gland jusqu'au mois de juillet 2007...

En attendant, il faudra battre le FC Cheseaux dimanche prochain à 14h30.


Champvent:
Chatton-Fürst-Ramesh-Bardet-Glauser (c)-Magnin (65ème, Poget)-Clément-Perrier (60ème, Jaccard)-Beso-Bencivenga-Vanotti


Buts: 0-1 Ependes (19ème)
1-1 Glauser (75ème)
2-1 Glauser (88ème)

Notes: Terrain du Battoir, 50 spectateurs.

3 commentaires:

Monkey a dit…

La 3e mi-temps fut de très bonne facture ! Le président d'Ependes s'en souviendra longtemps, le caveau de la jeuenesse aussi... Santé !

Dave a dit…

GD...

il porte bien son nom...

c est bien parce qu il a marque 2 buts qu on lui pardonne ce gros degueulasse bouq!

;)

Cat a dit…

On peut dire que sur ma photo ... j'ai une des ces coupes !!

LOL !!!

Bon ok je sors

[ ] <<<<<

GG Sacha pour ce Blog ! trop cool :)