Notre sponsor

20 août 2012

Trois points pour le FC Champvent. Et 200e but pour Albino Bencivenga



Un score a ça de préconçu, il renvoie à des assomptions parfois maladroites, souvent il ne reflète pas la physionomie d'un match -- les aléas du football -- il est parfois menteur, souvent ne retranscrit pas les forces en présence.

Champvent a peut-être mérité sa victoire à Prilly, mais 0-3, faut pas pousser mémé, ça fait quand même cher payé. La différence entre lui et le FC Prilly? Le réalisme offensif, un secteur où Albino Bencivenga et les siens ont brillé d'efficacité; une catégorie où les disciples à Edin Becirovic ont failli.

Mentions spéciales pour Olivier Glauser et Albino Bencivenga

Autre clé de voûte: les rôles des gardiens. Si le portier local n'a pas grand-chose à se reprocher -- le voilà bien innocent sur les trois buts chanvannais -- Olivier Glauser, lui, a été décisif; un dernier rempart parfaitement en osmose avec sa défense, la confiance règne, repoussant toutes les offensives locales, à chaque fois que les attaquants lausannois daignaient cadrer leurs frappes. À 0-0 puis à 0-2, il a réussi les interventions divines, privant l'adversité d'un retour au score qui aurait insufflé un regain de confiance, de quoi pousser les velléités du FC Prilly-Sport. Preuve en est ce double arrêt de la 64e minute, ou cette mise à terre éclair de la 8e, voire de la 71e.

Mention bien pour la défense chanvannaise. Elle qui a su priver Edin Becirovic du moindre but, un exploit en soi; elle qui a su pallier à la sortie de Fouad Rameche (malade) à la mi-temps; Christophe Bertheaux a fait le job, Guillaume Salvi a brillamment comblé l'axe de la défense, Simon Schmidli, de son côté, s'est contenté du maximum, soit de ne rien laisser passer. Tenir le FC Prilly au mutisme, voilà une bien belle idée, déjà.

Munos, Brunet, Pitronacci: ça joue… 

Il y'a aussi cette triplette du milieu de terrain à Champvent. Un trident composé de joueurs en parfaite symbiose, Adrien Munos qui ratisse large, Jason Brunet qui se déploie généreusement, et Éros Pitronacci, superbe esthète à l'art du contrepied génial, l'homme doté d'une vision parfaite, celui qui distille le jeu chanvannais. Dans ce domaine-là encore, l'équipe à Jean-Daniel Tharin, Florian Simonin et Michel Duvoisin a des arguments à faire valoir, surtout lorsqu'on connaît les joueurs qui rongent leur frein sur le banc de touche...

Albino Bencivenga, 200e but sous les couleurs du FC Champvent

Mais il y'a encore et surtout l'inusable Albino Bencivenga. La pierre angulaire du FC Champvent. Celui qui fait basculer un match à tout moment, surtout lorsque l'instant est propice. Il a d'abord victorieusement repris, de la tête, un centre de Sacha Clément (35e), avant d'envoyer un missile de coup-franc (37e) par-dessus le mur et sous la latte, une frappe géniale, millimétrée, une réussite qu'aucun autre joueur de 2e ligue n'est capable d'égaler, ne serait-ce que dans ses rêves les plus onanistes.

On ne pouvait rien demander de mieux de la part du Roi pour commémorer son 200e but sous la tunique du FC Champvent. Bencigol, c'est plus de 35 buts en moyenne par saison, un leadership naturel, le mec qui tire les autres vers le haut, qui impose, de par sa superbe, le respect de tous; le type de joueur que tout le monde adore, non seulement pour son talent inné, mais déjà pour ses qualités humaines. 200 buts, un grand coup de chapeau à l'homme habitué aux coups du chapeau.

Le FC Prilly fera bien partie des candidats aux finales

Quid du FC Prilly dimanche matin? Indéniablement, l'équipe est pétrie de talent. Mais entre suspensions (Zakarias) et quelques recrues pas encore qualifiées (dont Nelson Borges, ex-Lausanne), il lui a manqué de tranchant au moment de conclure. Mais que serait-il donc arrivé si les prillérans avaient ouvert le score, sur leurs quelques franches occasions du début de match (4e, 8e, 17e)? Nul ne le saura jamais, évidemment. 

Encore une fois, il ne faut pas s'attarder sur la sévérité du score. Non, Champvent n'a pas l'étoffe d'une équipe qui survolera le groupe, loin s'en faut. Et oui, il faudra incontestablement compter avec le FC Prilly cette saison, tant son contingent paraît fourni, en adéquation avec ce que requiert une place de finaliste.

Chacun sait à quel point tirer des conclusions hâtives, en début de championnat, peut-être trompeur. A Champvent de confirmer l'exploit de Prilly, mardi prochain (28 août) en Coupe Vaudoise face à Vaulion déjà, puis samedi (1 septembre) à domicile face à Concordia.

================

Prilly-Sport - Champvent 0-3 (0-2) 

Buts: 35e Bencivenga 0-1 ; 37e Bencivenga 0-2 ; 54e Licciardi 0-3

Champvent: Glauser; Schmidli, Rameche (46e Bertheaux), Favre, Salvi; Munos, Brunet, Clément, Licciardi (66e Vanotti), Pitronacci (82e Pipic); Bencivenga.

Notes : Fleur de Lys, 150 spectateurs... Magnifique pelouse... Température caniculaire, deux pauses-boissons ont été instaurées, une par mi-temps... Joueurs à disposition du FC Champvent: Chabod, Fressineaux, Hamann, Mehmedovic... Non convoqués: Yayla, Ode... Champvent sans Bonzon (vacances), N.Glauser, Beso (convalescents)... 200e but sous les couleurs du FC Champvent pour Albino Bencivenga... Premier match officiel sous la tunique du FC Champvent pour Michaël Licciardi et Eros Pitronacci... Premier but officiel pour Michaël Licciardi au FCC... Avertissements à Schmidli, Clément (réclamations) et Pipic (jeu dur)… Champvent joue en blanc... Affiche du match... Menu de la buvette: poulet frites (superbe)... L'adversaire qui regarde dans les yeux au moment du shake-hands: oui, tous sans exception, ça fait plaisir... Présence de l'adversaire à la buvette: très bien, comme toujours avec Prilly... Caisses de bières offertes par Jacky Pittet, Nicolas Glauser et Yann Jaquemet, merci!... Match tweeté en direct par Bart Clément...

Hasta Siempre!

200 buts pour le Roi Bencivenga. Exceptionnel!

3 commentaires:

Denis Clément a dit…

Très bien commenté et apprécié pour celui qui n'aurait pas pu assister à ce match.
Merci.

Sacha Clément a dit…

Content de pouvoir te faire partager ça papa à distance, papa.

Continue de bien te soigner, je me réjouis de te revoir au bord des terrains très vite!

Becs,
Sacha

Anonyme a dit…

Je te souhaite un prompt rétablissement!
À très bientôt au Battoir,
Nico Favre