Notre sponsor

26 avr. 2010

Thierrens - Champvent 3-1 (1-1)

Samedi 24 avril (19:00)
2e ligue, groupe 2


"C’est le foot!". Le mythique et fidèle supporter Bernie l’a dit, peu après le coup de sifflet final. Subterfuge tout trouvé, certes, mais ô combien révélateur d’un match que Champvent aurait incontestablement dû gagner.

Champvent peut nourrir de sacrés regrets. Car domination il y’a eu. Occasions il y’a eu. Les hommes à Jean-Daniel Tharin ont même dominé sans scrupule un adversaire décimé par un nombre étonnant d’absences – entre suspendus et blessés. "Mais dominer n'est pas gagner" Bernie l'a également si justement souligné.

Quand rien ne va...

Mais il y’a des jours où rien ne veut entrer, où la maladresse et la malchance s’associent pour vous faire poireauter bêtement dans l’attente d’un coup de pouce du destin. Pourtant, Champvent avait fait de son réalisme offensif une arme si redoutable. Même dominés, même malmenés, les hommes à Jean-Daniel Tharin avaient toujours su – jusqu’ici – plier un match en concrétisant de manière insolente la moindre occasion. Le match à Thierrens a été l’exception qui confirme la règle, la preuve que les tendances de ce sport savent s’inverser au grand dam des certitudes pourtant acquises par des vérités souvent ingénues.

A de nombreuses reprises, les chanvannais ont prouvé que la finition est en art en soi dans le football, et que parfois, il est possible de mettre le ballon par-dessus le but ou dans les bras du gardien, même lorsque c’est beaucoup plus compliqué que de marquer dans un but grand ouvert… Pour ne rien arranger – et comme pour confirmer que ce n’était pas sa journée –, Champvent offrait deux buts à son adversaire, au gré d’étonnantes "politesses" défensives.

Une fois n'est pas coutume, Champvent galvaude.

D’habitude brillant offensivement, "la une" a donc fléchi devant le but. D’ordinaire si imperméable défensivement, Champvent a fait des cadeaux inespérés. Des tels ingrédients suffisent évidemment à faire perdre un match, à plier l’échine, à écorner des certitudes ou à contrecarrer des plans pourtant si bien établis.

Si Champvent a galvaudé un bon nombre d’occasions, il ne faut pas oublier que les hommes à Jean-Daniel Tharin ont signé une belle deuxième mi-temps, siégeant dans le camp d’un adversaire en mal de repères. Souvent, Champvent construisait ses actions avec application, peaufinant une préparation efficace pour déstabiliser son adversaire, pour finalement n’échouer qu’au stade crucial de la conclusion. Cruel peut-être, mais des enseignements positifs sauront tout de même être tirés de cet échec d’un jour.

Reprendre confiance

Heureusement, Champvent n’aura pas le temps de tergiverser, et encore moins de se tourmenter, puisqu’il recevra, mardi encore (20:00) le FC Prilly-Sports.

___________________________________


Champvent: O.Glauser; Siragusa (58e N.Glauser), Ramèche, Balla Zambo, Bonzon; Munoz, Rodrigues (62e Miranda), Minic (58e Lauper), Clément; Vanotti, Al.Bencivenga

Buts: 19e Vanotti (11) 0-1; 24e Clot 1-1; 48e Clot 2-1; 76e Ruch 3-1

Notes: En Marais, Thierrens... 100 spectateurs... Très bon arbitrage au niveau de l’interprétation des fautes, mais quel dommage ce manque de communication avec les joueurs (je sais que l’arbitre lis ce blog, je ne peux donc que vous demander de parler de manière constructive avec les joueurs, ça ne tuera jamais personne, et ça ne fera qu’améliorer vos prestations d’arbitre)… Avertissements à Bonzon (jeu dur), Munoz (voie de fait), Al.Bencivenga (voie de fait)… Champvent sans Adriano Bencivenga (blessé), Hofmann (privé), Beso (blessé), Bardet (privé)… La série de buts consécutifs en match de championnat s’arrête à 12 pour Albino Bencivenga (hallucinant quand même)… Pénalty manqué de Champvent – le premier depuis une éternité… Entrée du match: 7.--… Vestiaires: très bien… Eau chaude: oui… Menu de la buvette: rouleaux de printemps… Présence de l’adversaire à la buvette: très bien… Berne-Genève acte 7 en direct à la buvette…


FC Champvent on Facebook

Share






http://fc-champvent.blogspot.com/2010/04/thierrens-champvent-3-1-1-1.html

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Sacha est-ce que tu sais ce que ça va dire "voie de fait" lors d'un match de foot, et quel carton le joueur doit reçevoir ????

Sacha a dit…

Hello,

Selon Wikipedia, voie de fait signifie: une violence quelconque envers une personne ne constituant ni une blessure ni un coup (physiquement). Ceci peut comporter un acte de désobéissance aux demandes du représentant de la loi peut aussi être considéré comme étant une voie de fait.

Pour le foot, j'imagine que ça veut dire désobéir ou être malhonnête? Ou j'ai rien compris?

Quant à savoir quel carton il doit recevoir, ben j'imagine que ça dépend de la gravité du geste:

ne pas se mettre à 9 mètres =jaune
cas de violence = rouge

En tous cas, merci d'avance pour l'instruction.

A+
Sacha

Anonyme a dit…

Re Sacha,
Voie de fait dans la loi de football c est une agression physique mettant en danger la santé d' autrui, c'est sanctionné d' un carton rouge, et min 3 matchs de suspension, tes copains ont reçu les cartons jaunes pour réclamation répétée, voilà une preuve de communication.....