Notre sponsor

3 nov. 2008

Echallens II - Champvent 1-5 (0-1)

Dimanche 2 novembre (15h30)
2ème ligue, groupe 2




Depuis sept matchs, Champvent (4e) ne connaissait plus les affres de la défaite. Sept matchs sans perdre, ou six semaines de solidité mesurée, transcrite par un bilan-but séduisant : 15 buts marqués, seulement six encaissés.

Dimanche pourtant, l’opposition était de taille. En guise d’épouvantail, s’érigeait un FC Echallens (5e) à l’efficacité similairement transcendante. Sept matchs sans défaite, 20 buts inscrits, six encaissés. Eloquent.

Deux équipes en forme

Echallens-Champvent, c’est l’affrontement de deux équipes à la positive attitude temporelle. Deux formations se soumettant à un test grandeur nature, désignant pour l’occasion, l’attribution potentielle aux premières places du classement.

Echallens-Champvent, c’est aussi un classement similaire, mais un style de jeu carrément divergent. D’un côté, un FCE appliqué à redoubler de passes courtes, misant sur un jeu au sol rapide, technique et appliqué. Un jeu fluide et élaboré, qui subit les défauts de ses qualités, soit un manque flagrant de percussion et de piquant au moment de pénétrer les 20 derniers mètres.

En face, des chanvannais regroupés, élaborant un jeu vertical, direct, misant clairement sur la spontanéité débordante d’un trio offensif magiquement talentueux (Aksic, Vanotti, Bencivenga). Derrière ce regorgement de talent, une armée de pions alignés à défendre sans concession ni retenue son enbut, gardé par le général Glauser.

Un Olivier Glauser brillant, qui a encore su se montrer décisif, repoussant pêle-mêle quelques situations cocasses lorsque le tableau d’affichage indiquait encore un 0-0 tangent. Mené au score, la tâche du FC Champvent aurait été compliquée, pour ne pas dire impossible...

A chacun son style.

Pour la fluidité du jeu, la palme revient naturellement aux challensois. Pour l’efficacité, le prix est à décerner au FC Champvent, qui a su transformer sans ambages une grande majorité de ses incursions. Des offensives par ailleurs ponctuées par les trois joueurs offensifs du jour, soit un triplé pour l’inévitable «who else» Bencivenga, et l’ouverture des compteurs-but des sprinteurs Vanotti et Aksic. Trois buteurs, pour un efficacité offensive retrouvée. Dimanche, Champvent a par ailleurs réussi là où il avait échoué en début de saison : à savoir cumuler un réalisme offensif pertinent, à une bonne dose de chance.

Terminer en beauté

Si le 1-5 est évidemment (trop) sévère, ce score décrit à merveille le réalisme d’une équipe à qui tout a semblé réussir d'un côté, à une autre formation qui a sans cesse buté sur une défense solidement ancrée dans ses certitudes.

Samedi prochain, Champvent tentera la passe de neuf, lors de la réception d’un FC Prilly qui zone actuellement en position de reléguable. Une nouvelle victoire ponctuerait une seconde moitié de premier tour carrément magnifique.

____________________________________


Champvent: Glauser, Siragusa, Rameche (78e, Hofmann), Bardet, Bonzon, Reymond, Clément, Castellino (49e, Fürst), Bencivenga, Aksic (79e, Minic), Vanotti

Buts: 0-1 Aksic (28e), 0-2 Bencivenga (50e), 1-2 Echallens (55e), 1-3 Bencivenga (64e), 1-4 Vanotti (74e), 1-5 Bencivenga (77e)

Notes: Stade des Trois Sapins.... Bonne pelouse malgré la pluie.... Temps agréable..... 100 spectateurs..... Champvent sans Munos (blessé), Beso (malade).... Avertissement à Reymond (jeu dur).... Merci au Président et à Lupin pour les caisses de bière à la fin.... Prix de 1,5 litres de thé froid : 17 FRANCS !!!! On parle de prévention contre l’abus d’alcool, ben c’est râpé là.... Prix de l’entrée : 8.--....



Steven Bonzon, un bon match dans son rôle de latéral




Srdjan Aksic, le premier but d'une longue série?




Bruno et Raphaël, trois points qui propulsent Champvent à la troisième place provisoire.




Raphaël, Sébastien et Fabio: happy people!




Hasta Siempre!

1 commentaire:

bart a dit…

David Fuerst ou le meme talent qu'Hakan!
1er ballon = passe de but. 0-2, merci tchô bonne

la sse-cla !