Notre sponsor

20 oct. 2008

Epalinges - Champvent 1-2 (1-1)

Samedi 18 octobre (19h)
2ème ligue, groupe 2




Champvent le savait, ce match face à Epalinges s’annonçait comme un véritable match couperet. Pour peu, c’était le match de la dernière chance. L’ultime salve pour rester en contact des les ténors du championnat, ou le train à ne pas manquer pour connecter le groupe des échappés de tête.

Evidemment, la victoire était aguichante pour ce classement, mais cueillir trois nouveaux points était également propice aux statisticiens : il fallait conserver la dynamique actuelle, et poursuivre sur une série de cinq matchs sans défaite.

Pour passer l’écueil du FC Epalinges, Champvent allait devoir enfiler son bleu de travail et sa combinaison de combattant. Rien ne serait facile face à une équipe solide, bien organisée, et détentrice d’un bilan-but propice aux analyses évidents : les deux 0-0 obtenus face aux leaders de Team-Vaud et de La Sarraz suffisent à dessiner une robustesse défensive avérée.

Champvent condamné à courir après le score.

Même avertie, «la une» a débuté son match de manière apathique, se languissant mollement sur l’immense pelouse du Stade de la Croix-Blanche. Parfois maladroits, souvent approximatifs, ce n’est que l’ouverture du score des locaux qui a véritablement sorti le FCC de sa torpeur. Mais le mal était fait, et pour la septième fois du championnat, Champvent était condamné à courir après le score...

Heureusement, le doute n’aura pas vraiment eu le temps de s’immiscer. Srdjan Aksic – d’un formidable centre en volée – put servir un Albino Bencivenga esseulé, c'était 1-1, et Champvent était revenu dans la partie. Par la suite, les protégés à Tharin se sont procurés quelques situations chaudes, sans réellement convaincre par le jeu présenté. D'ailleurs, les occasions chanvannaises n’ont été que le fruit de quelques percées individuelles, mettant hors de cause toute créativité collective. Un collectif, qui, samedi soir, n'aura jamais vraiment trouvé une osmose convaincante.

La victoire sans la manière

Cependant, le FCC a accouché d’une partie défensive très solide, ne concédant qu’une, voire deux occasions à son adversaire palinzard. Champvent a solidement défendu à 11, s'unissant autour d'un axe central Rameche-Bardet déterminant. Le 1-2 d’Albino «who else?» Bencivenga, véritable chef d’oeuvre de finition, aura parachevé une partie somme toute peu reluisante. Mais pour Champvent, l'essentiel est acquis, soit la ceuillette d'une troisième victoire, et trois points essentiels pour la suite du championnat.

Prochaine échéance, en match avancé de la 11e journée (souper de soutien oblige), le vendredi 24 octobre (20h30) pour la réception d'une FC Concordia qui sort d'une victoire écrasante sur le FC Orbe (4-0).

_________________________


Champvent: Glauser, Reymond, Rameche, Bardet, Siragusa, Clément, Castellino (64e, Yayla), Glauser, Bencivenga, Vanotti, Aksic

Buts: 1-0 Epalinges (8e), 1-1 Bencivenga (16e), 1-2 Bencivenga (59e)

Notes: Stade de la Croix-Blanche.... Excellente pelouse, très large.... Temps frais mais agréable.... 80 spectateurs, dont Vanessa Pfander (dont j’avais oublié de mentionner le présence à Roche, désolé).... Aucun avertissement.... Très bon arbitrage.... Champvent sans Bonzon (en test à Gijon), Ricardo (blessé), Fürst, Munos (bklessé).... Menu de la buvette : sandwich au salami à l’excellent rapport qualité/prix (Fr.2.50).... Résumé du match disponible ici, sur le site du FCE.


FC Champvent
Nicolas Glauser et Fabio Siragusa (assis), ou la satisfaction des trois points.



FC Champvent
Nicolas Glauser un peu plus tard...




FC Champvent
Albino Bencivenga est en grande forme!

2 commentaires:

David Glauser a dit…

c est tout baon!

bart a dit…

Le Del Piero d'hier soir (vs Real Madrid) a copié le 2ème d'Albino samedi!

SPLENDIDE ALBI !