Notre sponsor

4 avr. 2007

Centre Portugais Yverdon-FC Champvent 0-2 (0-1)

Dimanche 1 avril 2007
Championnat de 3ème ligue
Centre Portugais d'Yverdon - FC Champvent 0-2 (0-1)

Le résultat, sans la manière

L'essentiel est là. Champvent a assuré le minimum, en l'occurrence la mise au chaud de trois points supplémentaires dans sa quête à la promotion. Pour ceux qui voulaient voir du jeu, ça sera pour la prochaine fois!




Fouad (devant) et Monkey Bardet n'ont pas trop été inquiétés dimanche.






Un bien petit match


Franchement, le leader champvannais n'a jamais vraiment eu le temps de douter. Par contre, ils se sont permis le luxe de ne pas trop jouer, d'attendre l'erreur de son adversaire du jour, et de miser sur des actions individuelles. Dimanche, ce procédé s'est révélé suffisant. Mais dans les semaines à venir, un telle prestation serait, tel un mirage, porteuse de bien des illusions, mais peu propice aux ambitions du club.

A décharge des champvannais, il n'est jamais évident de jouer contre une équipe qui... ne joue pas. Le Centre Portugais d'Yverdon était peu enclin à produire du jeu. Procédant uniquement en jeu long, leurs dégagements fusaient aussi vite que les éternels insultes: "fordes", "puta", "caraiou"...



Les nombreux spectateurs n'ont pas été gâtés par la qualité du spectactle.






Bref, cette rencontre ne restera pas dans les anales. On ne gardera que les trois points qui permettent à Champvent de maintenir son avance substantielle - 5 points - sur le FC Gland en tête du classement.

___________________________________________





Ici, vous trouverez l'article publié par Tim Guillemin dans le journal "La Région".



Centre Portugais Yverdon-FC Champvent 0-2 (0-1)
Buts : 23’ et 80’Bencivenga Albino

CPY : De Almeida ; Garcia, Soares (cap), Da Silva, Teixeira ; Moreira, Varela, Felicio (67’ De Campos), Pinto ; Ferreira, Madureira (55’Santos).

FC Champvent : Chatton ; Bardet, Fürst (89’Magnin), Rameche, Beso ; Munos, Pereira Hugo (61’Glauser N.), Clément (cap), Bencivenga Ad (78’Perrier) ; Bencivenga Al, Vanotti.

110 spectateurs environ. Arbitrage de M.Hasanovic, qui avertit Bencivenga Ad. (45’ réclamations), Pinto (51’jeu dur), Da Silva (72’anti-jeu), Santos (82’jeu dur) et Ferreira (90’réclamations).

Le calendrier du deuxième tour est ainsi fait qu’il voyait s’affronter pour la reprise du championnat dimanche au terrain des Iles les représentants des deux extrémités du classement.

Le FC Champvent, solide leader, se déplaçait en effet à Yverdon avec la ferme intention d’empocher la totalité de l’enjeu, ce qu’il a fait très sobrement. Le Centre Portugais d’Yverdon, certes privé de six titulaires, n’a en effet jamais eu voix au chapitre, laissant son adversaire, sérieux et déterminé, prendre l’avantage grâce à Albino Bencivenga (bien servi par Clément), le même Bencivenga donnant un avantage définitif à ses couleurs en fin de match, d’un joli tir tendu au premier poteau.

La victoire du leader, si elle n’a jamais été contestée, n’a malgré tout rien eu d’une démonstration. Le président du FC Champvent, le toujours jovial Claude Meylan, ne disait pas le contraire : « Nous avons su éviter le piège en restant concentrés et disciplinés. Il n’y a pas de quoi être satisfait quant à la qualité du jeu présenté, mais je tiens à souligner l’excellent état d’esprit de tout le groupe. Tous étaient concernés par l’enjeu et je tiens à souligner la bonne entrée des remplaçants qui nous ont apporté leur engagement et leur qualité. »

Il est vrai que la qualité de l’effectif champvannais a de quoi faire des envieux, charge à Jean-Daniel Tharin de gérer au mieux les différentes susceptibilités afin de mettre tous les atouts de son côté pour obtenir cette promotion tant désirée.

Quant au Centre Portugais, si le match de dimanche n’était pas l’occasion idéale pour engranger trois points, il faudra quand même songer à élever le niveau de jeu pour, pourquoi pas, vivre le même scénario miraculeux que celui de l’année 2006 qui avait vu les Lusitaniens sauver leur peau à la dernière journée !

7 commentaires:

David Glauser a dit…

"De Almeida ; Garcia, Soares (cap), Da Silva, Teixeira ; Moreira, Varela, Felicio (67’ De Campos), Pinto ; Ferreira, Madureira (55’Santos)."

Il est ou Pedro Da Silvadopedrofordesputacaraidijesus?

V'l'avez pas vu?!

Iberiquement,

David

Sacha a dit…

Désolé, je ne sais pas comment on écrit ces insultes en portugais. J'ai cherché par google - en vain.

Y'en a quand même un qui m'a dit que j'avais "une tête de chien" et qu'il ne voulait pas "se salir les mains sur ma sale gueule" en me "cassant les dents".

Vive le sport. C'est bien pour ça qu'on s'entraîne quelques fois par semaine...

bart a dit…

Bien ton article Sacha!
Il reflète très bien le match! Un champ de patates est presque en meilleur état, pour pratiquer du foot, que ce foutu "terrain" des Iles. Et dire que les portos se croient techniques...


BEERS

David Glauser a dit…

Bart trashes!

Beers!

Dave

David Glauser a dit…

moi j aime bien les machines agricoles au bord du terrain.

d ailleurs j ai vomi derriere une il y a quelques annees en arriere, c etait bien.

David Glauser a dit…

bon ca vient la suite!?

j sais que c est les vacances mais quand meme!

pour rire,

David

Anonyme a dit…

vous voulez quoi bonde de cons vous savez maime pas jouer au foot sinon vous etiez pas a fc champvent(la merde).
Ha juste une chose encore faite tres attention a vos dents parce que vous savez pas avec qui vous vous metez.